Nouvelles

Tout sur Savitas QR.

Les arguments fondamentaux contre l'utilisation de Bluetooth pour la recherche des contacts

Il n'y a pas de preuve réelle que la recherche de contacts par Bluetooth fonctionne réellement. Même les inventeurs du Bluetooth le disent. Alors pourquoi personne ne prête-t-il attention aux preuves ?
31 juillet 2020

"L'informatique est une chose bien trop sérieuse pour être confiée à des informaticiens." - (d'après Clémenceau)

L'argument fondamental contre l'utilisation de Bluetooth pour la recherche des contacts :

  1. À notre connaissance, il n'existe pas de données scientifiques permettant de relier les points entre les protocoles de poignée de main Bluetooth BLE (tels qu'utilisés par toutes les applications Bluetooth, y compris Apple/Google) et les événements de transmission COVID19. Pas d'articles, pas d'études, rien. Nous les aurions sans doute déjà vus plusieurs fois s'il en existait. La vraie science exige des preuves d'efficacité, et non l'absence de preuves du contraire.
  2. Aucun des pays ou états qui ont déployé des applications basées sur Bluetooth ne fait état d'une quelconque efficacité ou d'un quelconque succès de détection jusqu'à présent.
  3. Aucun des pays ou états qui ont déployé des applications basées sur Bluetooth ne fait état d'un taux d'adoption raisonnable jusqu'à présent. L'Autriche est restée bloquée à 7 %. L'Allemagne, disciplinée, a été la meilleure de sa classe et très fière de ses 25 % des 58 millions d'utilisateurs de smartphones du pays. Si nous prenons cet exemple pour deux personnes assises l'une en face de l'autre dans une salle de réunion : il y a une probabilité [25% au carré] que les deux aient l'application, en supposant qu'elle soit opérationnelle. Cela signifie 6,25 %. Soit un taux de réussite de 72 % de l'API Apple/Google pour détecter la proximité du contact, tel que mesuré par l'application similaire en Irlande. Cela signifie une probabilité de 4,5 % de détecter une simple présence, rien de plus. 95 % des possibilités de transmission réelles ne seront tout simplement pas détectées.
  4. De toute évidence, le score ci-dessus est encore compromis par le fait que la proximité ne peut pas du tout prendre en compte le niveau de risque récemment "promu" de transmission par aérosol dans de petites pièces sous-ventilées, avec des micro-gouttelettes en suspension dans l'air qui persistent pendant 8 à 14 minutes.
  5. Cependant, de tous les événements de contact qui seront détectés, seule une fraction peut être potentiellement nuisible. Les personnes traversant les cloisons fines des bureaux ou les murs des salles de réunion seront détectées, même s'il n'y a pas de possibilité de transmission. Les réunions à l'extérieur sur une terrasse généreront les mêmes événements de contact, même si le risque est très faible. Les réunions se déroulant avec des masques buccaux seront détectées de la même manière, sans différence. Ils génèreront tous des faux positifs et enverront inutilement les employés chez eux en quarantaine, en attendant le résultat de leurs tests dans le meilleur des cas.
  6. Lors d'un test de proximité dans des conditions réelles, tous les effets négatifs énumérés dans l'article ci-dessous (*), en interrogeant les deux inventeurs du Bluetooth, s'appliquent, ce qui fait que la portée réelle pour la même puissance de signal détectée varie entre 1 et 10 mètres selon l'environnement uniquement ! Il n'y a tout simplement pas de correspondance avec les scénarios de transmission. Il n'est donc pas étonnant qu'il n'y ait pas de science.

(*) https://theintercept.com/2020/05/05/coronavirus-bluetooth-contact-tracing/

Articles : Problèmes avec les applications Bluetooth pour la recherche des contacts

https://theintercept.com/2020/05/05/coronavirus-bluetooth-contact-tracing/

https://www.linkedin.com/pulse/why-app-everything-yet-covid-19-contact-tracking-herman-de-prins/?articleId=6669692394042073088

https://www.theverge.com/interface/2020/4/10/21215267/covid-19-contact-tracing-apps-bluetooth-coronavirus-flaws-public-health

https://www.afr.com/technology/covidsafe-app-shows-up-big-tech-s-problems-20200605-p54zx9

https://www.newscientist.com/article/2243137-bluetooth-may-not-work-well-enough-to-trace-coronavirus-contacts/

https://www.gizmodo.co.uk/2020/06/nhs-track-and-trace-app-bluetooth-issues/

https://www.technologyreview.com/2020/04/22/1000353/bluetooth-contact-tracing-needs-bigger-better-data/

https://aecnewstoday.com/2020/scepticism-trust-and-the-problems-with-singapores-tracetogether-covid-19-app/

https://www.brookings.edu/techstream/inaccurate-and-insecure-why-contact-tracing-apps-could-be-a-disaster/

https://www.cnet.com/health/director-behind-singapores-contact-tracing-app-says-tech-isnt-the-solution-to-covid-19/#

https://screenrant.com/coronavirus-contact-tracing-bluetooth-problem/

https://www.newstalkzb.co.nz/on-air/early-edition/audio/dave-parry-problems-emerge-from-singapores-covid-19-contact-tracing-app/

https://www.rte.ie/news/coronavirus/2020/0530/1143516-covid-app-hse/

https://www.health.govt.nz/our-work/diseases-and-conditions/covid-19-novel-coronavirus/covid-19-novel-coronavirus-resources-and-tools/nz-covid-tracer-app/questions-and-answers-nz-covid-tracer

https://thenewdaily.com.au/news/national/2020/07/08/covidfail-app/

https://www.tcd.ie/news_events/articles/studies-raise-fresh-concerns-about-contact-tracing-app-technology/

https://www.technologyreview.com/2020/07/10/1005027/8-million-people-14-alerts-why-some-covid-19-apps-are-staying-silent/

Télécharger :

Plus d'informations